Ramonage de cheminée

Ramonage cheminée en Belgique :

Cheminee 082436

Pourquoi nous ? 

Nous effectuons le ramonage avec des cannes de ramonage adaptées à votre cheminée, équipées d'une brosse en nylon ou en acier.

Nous faisons la facture sur place, preuve pour l’assurance que le ramonage est fait dans les règles, et vérifions l'état du conduit.

0488 / 27 99 86Contact par mail

À chaque utilisation de la cheminée, des dépots de combustion se déposent sur les parois de la cheminée de chaudière, chauffe-eau, feu ouvert, insert, pêole etc.... Une cheminée non entretenue peut provoquer de graves incidents: des incendies ou du refoulement de co².

Lieux d'intervention :

  • Notre équipe de ramoneurs agréés intervient à Bruxelles et toute la Wallonie dans les plus brefs délais pour le ramonage de votre cheminée.
  • Le lieu de l'intervention n'influe pas sur nos tarifs forfaitaires ! en savoir plus...
Images 1

Une fois par an, généralement à l’approche de l’hiver, nos ramoneurs viennent chez vous pour ramoner votre conduit de cheminée et vous assurez que tout fonctionne bien. L’intervention de ramonage s'éffectue de manière rapide et propre.

Un demi centimètre de suie dans la cheminée peu faire baisser votre rendement jusqu'à 10%! Ramoner annuellement votre cheminée vous permet d’avoir un meilleur tirage,  mais surtout de consommer moins d’énergie et d'émettre moins de co²

Images 2

Le ramonage comprend :

  • La vérification de l’état intérieur et extérieur de la cheminée.
  • Le ramonage du conduit de fumée de la cheminée .
  • Le décrassage des parois du poêlle, ou chambre de combustion
  • Le nettoyage des crasses à l'interieure de la cheminée.

Nos ramoneurs inspectent votre conduit de cheminée et le nettoient à la brosse pour la débarrasser de tout les résidus de suie qui l’encombrent.

Tout ce qu’il faut savoir sur le ramonage de cheminée

Ramonage Bruxelles

Depuis le 1er janvier 2019, la législation belge a rendu obligatoire le ramonage de cheminées pour toutes les formes de combustible. Auparavant, le nettoyage de cheminées devait être réalisé au moins une fois par an. Cela concernait particulièrement celles qui étaient reliées à un appareil de chauffage tout en utilisant un combustible liquide ou solide. Du côté des appareils de chauffage au gaz, l’entretien doit être effectué tous les 3 ans et non en un an.

En Belgique, s’abstenir de ramoner les cheminées au-delà d’un an conduit automatiquement à des amendes forfaitaires. En faisant régulièrement le ramonage et le nettoyage de votre cheminée, vous participez à l’élimination des suies. La loi belge exige que ce travail soit réalisé par un ramoneur agréé. À la fin de l’intervention, ce professionnel qualifié doit vous délivrer un certificat de ramonage. Avec un ramoneur à gréer, l’intervention se fera en moins d’une heure et en toute sécurité. Les occupants de la maison ne seront pas exposés à des risques de feu de cheminée et d’intoxication au monoxyde de carbone.

Le ramonage est une technique permettant de nettoyer le conduit de la cheminée. Ce processus d'entretien s'effectue de manière mécanique et sur l'intégralité de sa hauteur.

En effet, le principal objectif du ramonage consiste à éliminer au maximum les dépots de suies qui s'accumulent sur les parois intérieures des conduits. Il s'agit notamment des déchets qui peuvent perturber la bonne évacuations des fumées vers l'extérieur des cheminées. 

Pourquoi le ramonage de cheminée est-il important ?

Afin d'éviter:

  • les risques d'incendie de cheminée 
  • Les risques d’intoxication due au refoulement  de CO
  • L'excès CO des gaz brûlés qui polluent 
Images 2 1
  • Les pertes de chaleur et de rendement (5 millimètres de suie = 10 % de perte de rendement).

  • Mettre en place un démarrage rapide et chaud au feu

Pour améliorer le tirage d’une cheminée, vous pouvez allumer le feu avec des morceaux de bois à combustion rapide tout en constituant un bloc plus léger. Avec une telle pratique, un flux d’air chaud peut se développer rapidement à travers les conduits. Ce phénomène sera à l’origine du tirage dans la cheminée et du maintien du feu.

Vous pouvez également opter pour la méthode d’allumage suisse ou inversée. À ce niveau, commencez par placer 2 ou 3 bûches pas grosses sur la grille. Cependant, veillez à laisser un peu d’espace entre les bûches afin qu’elles puissent être bien oxygénées. Ensuite, il faut déposer 3 couches de bois dans l’image sur les travers des bûches les unes sur les autres. N’hésitez pas à placer 2 blocs plus légers sur la 2e couche la plus basse du bois d’allumage. Vous pouvez maintenant allumer les blocs les plus légers.

  • Entretenir le feu de la cheminée avec un soufflet ou un chalumeau

Pendant l’utilisation de la cheminée, il est fortement recommandé de veiller à ce que le feu brûle correctement. Une telle pratique permet de maintenir le tirage optimal. Lorsque vous optez pour un feu qui brûle tranquillement, vous bénéficierez pleinement des avantages de votre conduit. Vous ne serez pas encombré par de la fumée. Pour réussir, une attention particulière est nécessaire lors de l’allumage du feu.

  • Faire du feu sur les chenets ou sur des grilles

Pour améliorer le tirage de votre cheminée, il est recommandé de faire le feu sur des chenets possédant ou non une grille de feu. Vous pouvez également privilégier une corbeille à feu. De telles pratiques permettent à l’air de mieux circuler sous le feu, ce qui lui permet de brûler continuellement. Il s’agit là d’un des moyens les moins drastiques, mais qui offre un impact considérable. N’hésitez pas à en faire usage pour améliorer le tirage de votre cheminée.

  • Installer un ventilateur dans la cheminée

L’installation de ventilateurs dans une cheminée est une option assez onéreuse. Cependant, sachez qu’une telle pratique permet d’améliorer considérablement le tirage. Pour réussir, il faut avoir de l’électricité permettant de faire fonctionner le ventilateur, sans oublier également l’interrupteur. Également à ce niveau, il est important de mettre en place une révision annuelle afin de garantir le bon fonctionnement de cet équipement. La consultation d’un professionnel est également de mise pour la réussite de cette opération.

  • Abaisser l’ouverture du foyer de la cheminée

En utilisant une bande de verre réfractaire d’une hauteur de 15 à 20 cm, vous pouvez améliorer le tirage d’une cheminée. Pour y parvenir en toute sérénité, il suffit de les déposer en haut de l’ouverture. Une telle pratique permettra au courant d’air d’être plus près du feu. Ainsi, ce dernier pourra brûler continuellement et de façon optimale.

  • Installer une grille d’air

Toute personne désirant améliorer le tirage de sa cheminée peut opter pour l’installation d’une grille d’air. Une telle pratique peut être faite dans la cheminée ou près de celle-ci. Toutefois, il est important de privilégier un tube possédant un diamètre de 15 cm. Cet équipement doit être installé dans le vide sanitaire ou au travers du mur extérieur. Cela permet de faciliter la circulation du courant d’air dans la cheminée. Si vous ne disposez pas des compétences adéquates pour y parvenir, l’idéal serait de contacter un professionnel. En faisant ce choix, vous favorisez l’amélioration du tirage de votre cheminée.

  • Améliorer le conduit de la cheminée

En dehors de toutes les solutions énumérées précédemment, vous pouvez parfaitement améliorer le conduit de la cheminée dans le but d’avoir un tirage optimal. Pour y parvenir, plusieurs solutions sont à votre disposition à savoir :

  • Agrandir le diamètre du conduit d’évacuation de fumée ;
  • Ôter tous les coudes du conduit ;
  • Aplanir les murs du conduit ;
  • Agrandir le canal de la fumée ;
  • Etc.

Par ailleurs, l’amélioration du conduit de la cheminée doit être confiée à un professionnel du secteur. Une telle recommandation ne doit pas être prise à la légère puisque ce spécialiste a une connaissance précise des bonnes méthodes à utiliser pour vous offrir un tirage optimal.

Prix ramonage cheminée :

  • Le prix est déterminé de manière précise par téléphone en fonction de votre besoin et situation.
  • Nous intervenons à Bruxelles et en Wallonie au même tarif pour le ramonage de cheminée.
  • Le tarif est donc un forfait fixe qui comprend le ramonage, le déplacement et la tva.
  • Les prix du ramonage sont communiqués par téléphone dès le premier appel.

  • La facture du ramonage atteste de la conformité de la prestation auprès de votre assurance. 

« Ramonage » est un terme fort ancien. Il provient particulièrement d’une pratique aujourd’hui disparue. Cette opération consistait à retirer la suie des parois des murs en utilisant des balais faits de branchage. Ces derniers étaient connus sous le nom de « ramons ». Tout comme la pratique du ramonage, le métier de ramoneur est également très ancien. Il a su se développer de manière progressive pendant le Moyen Âge jusqu’à l’ère industrielle. Le métier de ramoneur se perpétue tout en suivant l’évolution de la technique. Cela est dû au fait que les cheminées devenaient de plus en plus prisées. Pendant cette période, les conduits de fumée devinrent assez larges et permettaient aux hommes (ramoneurs) de s’y faufiler et de nettoyer les conduits d’évacuation des fumées.

À l’origine, les ramoneurs étaient considérés comme des professionnels ambulants puisque cette activité était saisonnière. À partir du 8 septembre, les petits ramoneurs de la Savoie ont tendance à rejoindre leur maître afin de démarrer la fête de la Saint-Grat le lendemain. À la fin de cette fête, les professionnels rentrent chez eux pour se lancer dans les travaux de ramonage. Pendant le déroulement des opérations, le maître ramoneur se charge de la supervision du travail effectué. D’un autre côté, le chef des apprentis ramoneurs était à la charge de la gestion du travail des plus petits tout en veillant à ce que les outils soient à leur portée. Les petits ramoneurs quant à eux descendaient dans les conduites d’évacuation des fumées afin de nettoyer les parois. Pour avoir plus de précisions, visitez https://www.vdk-chauffage-chauffagiste.com/chauffagiste/ramonage/.

Pendant le déroulement des travaux de ramonage, les ramoneurs sont exposés à des risques non négligeables. Voici quelques-uns d’entre eux :

Les risques d’accident pour les ramoneurs

Que ce soit pour l’installation ou l’entretien des conduits de cheminées, les ramoneurs doivent effectuer des travaux nécessitant de réaliser de façon manuelle de lourdes manutentions. Il s’agit notamment de la manipulation de certains appareils de chaudières et les différents tuyaux de gros diamètre.

Le ramoneur est un professionnel qualifié et contraint d’adopter des postures et des positions inconfortables pendant son intervention. Plus précisément, il peut se mettre à genoux, couché ou en torsion pour effectuer le ramonage des conduits d’évacuations des fumées. De telles positions posturales favorisent l’avènement des accidents.

Lorsque les travaux de ramonage des conduits doivent être effectués dans les sous-sols ou le vide sanitaire, le professionnel qualifié se retrouve dans des espaces restreints et peu éclairés. Le ramoneur ne dispose donc pas d’une marge de manœuvre pour éliminer au maximum les suies, ce qui peut provoquer un accident pendant son intervention. De même, les activités de ramonage des conduits nécessitent également une forte sollicitation des membres. Il s’agit notamment des bras tendus ou en l’air pendant une longue période. En adoptant régulièrement ces positions inconfortables, les ramoneurs font face à des crampes régulières. Les mauvaises positions posturales peuvent également provoquer l’apparition d’atteinte ostéo-articulaire fréquente. À titre illustratif, il peut être cité :

  • Les tendinites du coude et de l’épaule ;
  • Les douleurs cervicales et lombaires ;
  • L’hygroma du genou ou bursite : la cause principale d’une telle pathologie résulte des microtraumatismes répétés en raison des positions posturales prolongées sur le genou ;
  • Etc.

Concernant les causes d’accident rencontrées par un professionnel agréé du ramonage des conduits d’évacuation des fumées, voici quelques-unes d’entre elles :

  • Les chutes de plain-pied sur des sols inconfortables. Ces derniers peuvent être inégaux ou glissants. De même, le professionnel agréé des travaux d’entretien sur les conduits s’expose également à des chutes de hauteur ou d’objets depuis les échelles.
  • Les brûlures occasionnées par des opérations de soudure ;
  • Les accidents provenant des opérations de saignées. Cela concerne aussi bien la pause de tuyauterie encastrée. Il en est de même lorsque le professionnel agréé du ramonage effectue des opérations de percement des murs en utilisant des outils pneumatiques vibrants (les perforateur et brise-béton) ou des machines portatives (les perceuses, tronçonneuses à disque, etc.).

Les risques de santé pour les ramoneurs

Qu’il s’agisse du ramoneur ou du chauffagiste, un professionnel agréé des entretiens conduits d’évacuation des fumées s’expose à de gros dangers de santé. Pendant les travaux de nettoyage de conduits, les ramoneurs font face à des risques concernant la manipulation des produits chimiques.

Le risque cancérigène

Les interventions du ramonage chimique exposent le ramoneur à des risques cancérogènes. En effet, la manipulation des matériaux contenant du plomb et de l’amiante est susceptible d’exposer le professionnel qualifié à l’inhalation de la poussière. Par la même occasion, le ramonage des conduits contenant de suies et des hydrocarbures polycycliques aromatiques facilite l’intoxication au monoxyde de carbone. Lorsque le professionnel agréé ne respecte pas le règlement sanitaire départemental concernant les équipements adéquats pour se protéger, il fera automatiquement face à des agents cancérigènes. Ces derniers peuvent provoquer de graves pathologies comme 

les cancers de poumon, de la peau ou de la plèvre. Bien que les poussières de fibres céramiques ne possèdent pas un grand risque cancérigène, il est tout de même nécessaire que les ramoneurs s’en méfient.

Les risques toxiques, irritants, corrosifs et allergiques

Pendant la réalisation des travaux de ramonage, les ramoneurs sont également exposés à l’inhalation des produits toxiques pour l’organisme. En effet, le dégraissage des parois des conduits de cheminée nécessite l’utilisation de plusieurs produits chimiques. La majorité d’entre ces derniers sont toxiques pour l’organisme en raison de leur volatilité.

De même, les vapeurs des composés organiques volatils utilisés par le chauffagiste ou le ramoneur pendant son intervention sont très concentrées dans les conduites d’évacuation de fumées. En inhalant régulièrement ces produits chimiques, ceci provoque des irritations au niveau des yeux et de la gorge. L’inhalation continue du monoxyde de carbone et du goudron peut également impacter considérablement les organes respiratoires et provoquer des troubles cardiaques. Voilà pourquoi l’entreprise de ramonage responsable des travaux fournit aux ramoneurs des équipements adaptés conformément au règlement sanitaire départemental.

Faire tuber une cheminée permet de bénéficier de plusieurs avantages non négligeables. En effet, une telle pratique participe à l’amélioration de l’étanchéité du conduit. Cela apporte un rendement très efficace à votre appareil de chauffage. Le tubage des cheminées joue un rôle protecteur tout en participant à la réduction des risques de feu dans les conduits. Cela est dû au fait qu’une telle pratique réduit considérablement les suies de goudron s’accumulant sur les parois. Toujours en termes de sécurité, le tubage de votre cheminée permet d’apporter une protection efficace aux anciens conduits. Une intervention de cette envergure réduit considérablement la corrosion provoquée par les fumées acides.

Concernant les inconvénients, sachez qu’il n’en existe pas plusieurs. En effet, faire tuber une cheminée nécessite de prévoir un budget conséquent. Cela est dû au fait qu’il s’agit d’un projet assez coûteux. D’après les réglementations de la loi belge, il est interdit d’opter pour un tubage partiel. Vous devez donc tout mettre en œuvre afin de prévoir le prix nécessaire pour cette opération. Il ne faut pas également oublier que les accessoires à utiliser doivent être 100% adaptés à l’installation de votre cheminée, car il n’y a pas de bricolage lorsqu’il s’agit de tuber la cheminée.

Vous souhaitez nous contacter ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin de nous envoyer un message.

Anti-spam
 

Le ramonage de votre cheminée par le toit :

  • Si aucun accès n'est possible pour ramoner par le bas de la cheminée, il faudra installer un registre !
  • Le ramoneur fait alors le ramonage par le bas !
  • Le ramonage sert à enlever dans le conduit de votre cheminée, la suie et d'autres déchets de combustion susceptibles de nuire au bon fonctionnement de votre évacuation de cheminée (cheminée de chaudière, cheminée de chauffe-eau, cheminée de feu ouvert, cheminée de poêle,...).  

Les caractéristiques des conduits de cheminées actuels doivent permettre de faire un ramonage par le bas.